Rotterdam – City guide

Bleu Baleine a déménagé ! Lisez cet article sur bleubaleine.com.

Il y a quelques semaines, on est partis à Rotterdam. J’étais assez intriguée par cette ville et son architecture contemporaine. Rotterdam a été presque entièrement détruite durant la seconde guerre mondiale et quand on voit des photos historiques c’est vraiment frappant, seuls quelques bâtiments du centre-ville ont résisté ainsi que le petit quartier de Delfshaven. Par la suite, plutôt que de reconstruire les bâtiments à l’identique, la ville est devenue une sorte de laboratoire d’architecture où les architectes, parfois « starchitectes », de différentes époques ont expérimenté et construit des bâtiments aux formes un peu délirantes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Se balader dans la ville est parfois un peu perturbant parce qu’il n’y a pas vraiment de centre historique et le plan urbain parait au premier abord assez déstructuré, les bâtiments ont l’air d’avoir été posés ici et là le long de quelques canaux et sur des presqu’îles parfois artificielles. Et puis bien sûr on est très proches du port de marchandises de Rotterdam, l’un des plus importants au monde. Tout ça donne l’impression d’une vraie mosaïque mais l’architecture de la ville est vraiment fascinante, cela va de l’immense complexe iconique « De rotterdam » au simple McDo, tout est architecturalement étonnant mais la vile est quand même restée à échelle humaine et les différents quartiers regorgent de bonnes adresses, de petits cafés et de bars.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voici mon city guide de Rotterdam par quartiers!

Le nord de la Gare

On est arrivés à Rotterdam depuis Amsterdam en train, dans cette gare super moderne. Le bâtiment est vraiment beau à l’extérieur mais aussi depuis l’intérieur où les volumes du hall central sont assez impressionnants. L’enseigne « Rotterdam Centraal » et sa jolie police datent de l’ancienne gare de 1957 qui a été démolie pour reconstruire un bâtiment plus grand pouvant accueillir plus de passagers et de trains. Tout le quartier est d’ailleurs en plein développement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un petit peu au nord de la gare, on a découvert un bâtiment de bureaux resté vide pendant des années reconverti en espaces de travail pour différentes entreprises créatives et un biergarten. Tout en haut, sur le toit, se trouve le café Op Het Dak et sa ferme urbaine. Ils cultivent des légumes, des herbes, des fleurs et ont même des ruches. Le café sert des plats avec des produits de leur ferme sur le toit ou locaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Juste à côté se trouve le Luchtsingel un pont piéton en bois tout jaune qui a été construit grâce à un financement participatif. Sur chaque planche est inscrit le nom du donateur. Et il y a même un rond-point piéton au milieu du pont!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis encore un peu plus au nord la jolie rue de Provenierstraat.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Witte de Withstraat et Nieuwe Binnenweg

Witte de Withsraat et Nieuwe Binnenweg, deux rues plutôt branchées et animées à l’ouest de l’hyper-centre de Rotterdam. Il y a plein de cafés, bars, restaurants, boutiques et l’ambiance fait penser un peu au quartier de De Pijp à Amsterdam.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Witte de Withstraat est très animée avec des bars, cafés et restaurants très sympas. Nous avons été prendre notre petit déjeuner dans les petits cafés de la rue dont certains font eux-même leur pain. Je vous recommande le café Hopper, les pâtisseries sont délicieuses et tout est fait sur place dans un cadre très agréable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il faut dire que les hollandais sont vraiment forts pour aménager leurs cafés et boutiques. On est tombés sur un magasin spécialisés en ampoules, assez marrant, il y en avait de toutes sortes et c’était très joli à voir. Et puis, un tout petit magasin de plantes avec un jardin à l’extérieur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis ce joli bar, le Ballroom, sur lequel on est tombés le dernier soir avant de repartir. On cherchait plutôt un café où boire un thé et on est entrés là un peu par hasard. C’est en fait un bar spécialisé en gin tonic, leur carte est incroyable il y en a de toutes les sortes. On a adoré, bon il faut dire que le gin tonic est quand même mon cocktail préféré donc on est plutôt bien tombés!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au bout de Witte de Withstraat, on est allés visiter le musée Boijmans Van Beuningen. J’avais surtout envie de voir l’installation de l’artiste japonaise de Yayoi Kusama qui joue avec des miroirs infinis et les motifs de pois. Finalement, on a visité une bonne partie du musée qui est très surprenant: les œuvres ne sont pas spécialement exposées par ordre chronologique et les salles sont plutôt petites et reliées par des petits passages avec chaque fois une banquette pour se reposer. On s’est perdus plein de fois, c’est un vrai labyrinthe. Il y avait aussi une installation de l’artiste suisse Pipilotti Rist: un filet tendu au-dessus de l’escalier sur lequel on peut s’installer et regarder une installation vidéo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEt puis en fait, ce qui nous a le plus amusés c’est ce « vestiaire suspendu »: on accroche les vestes à des cintres reliées à des cordes qui sont ensuite tendues pour que les vêtement remontent. On était comme des gamins à jouer avec ce truc! Bref, je vous conseille ce musée il était très ludique avec certaines œuvres vraiment surprenantes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après notre visite au musée, on s’est baladés sur Nieuwe Binnenweg pour trouver un endroit où manger et on a atterri chez Gys, un resto bio qui proposait des plats pour la plupart végétariens et plutôt bons. Là encore c’est une rue est très agréable, animée avec plein de concept-store branchés, des cafés, un barbier…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le centre-ville et le vieux port

Dans le centre-ville, on s’est surtout promenés autour de la Markthal, cette immense arche imaginée par le célèbre bureau d’architectes MVRDV basé à Rotterdam. Le bâtiment est vraiment incroyable: une arche à l’intérieur de laquelle se trouve un marché couvert avec plein de stands de nourriture. On peut manger sur place sur des sorte de terrasses intérieures au-dessus de certains stands. Le plafond de la halle est décoré avec des dessins multicolores de fleurs, insectes, fruits et légumes. A l’extérieur du bâtiment, il y a en fait des appartements dont certains donnent apparemment aussi à l’intérieur de la halle. De nuit, l’intérieur est tout illuminé c’était magnifique. La halle semble si légère grâce aux jeux de transparences, pourtant elle est vraiment immense.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Juste à côté, on est allés voir les maisons cubiques dessinées par l’architecte nééerlandais Piet Blom et construites dans les années 70. Le projet faisait partie d’une stratégie pour redynamiser le centre-ville et reflète une vision un peu utopique de l’habitat: une forêt d’arbres habités. C’est une architecture assez déroutante et on a du mal à imaginer comment on peut vivre dedans. On accède aux appartements par des escaliers dans les pylones en béton au pied des cubes. Tous les appartements sont occupés sauf un qui sert d’appartement témoin et qui se visite mais on n’a pas pris le temps de le faire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y aussi ces petits immeubles flottants et le Timmerhuis, ce bloc presque transparent imaginé par le célèbre bureau OMA de Rotterdam qui semble se fondre dans le ciel et qui abrite le musée de la ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis, on s’est aussi promenés dans le vieux port et sur la petite île en forme de peigne. Un joyeux mélange de péniches, cargos, grues et anciens bateaux en bois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un peu à l’écart du centre-ville, on est allés voir le pâté de maisons Schieblock qui est en fait un ensemble de bâtiments de bureaux organisés autour d’un patio avec des palmiers et tout un tas de restos branchés. Mais ce que je venais voir c’était surtout les bureau de MVRDV, temple de l’architecture délirante contemporaine et le concept store Groos qu’ils ont designé dans lequel on n’achète pas grand chose mais qui est bien joli à voir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour manger, on s’est arrêtés chez Dudok, une ancienne brasserie art déco qui propose des plats traditionnels hollandais. A l’intérieur, la décoration est très belle avec de grandes baies vitrées et des plantes. Il y a même un stand autour duquel vous pouvez vous installer et lire des magazines. On a mangé de délicieuses croquettes à la viande, une spécialité locale et l’ambiance était très agréable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

La presqu’île de Kop Van Zuid

Kop Van Zuid ou « tête du sud » est une presqu’île qui était il y a quelques années encore une friche industrielle que la ville a décidé de revitaliser en la confiant à des architectes et promoteurs. Cette fois encore, c’est l’architecte Rem Koolhas du bureau OMA a construit l’incroyable bâtiment « De Rotterdam » trois tours reliées entre elles qui abritent un hotel, des bureaux, un parking.  L’île est reliée au reste de la ville par le majestueux pont Erasme. On a fait la visite à vélo la vue sur ces bâtiments depuis le pont était assez spectaculaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout au bout se trouve encore le bâtiment de la compagnie de bateau de l’Amerika Lijn qui faisait le voyage en Rotterdam à New York de 1873 jusqu’à la fin des années 1980. Il s’agissait d’une ligne cargo mais aussi voyageurs pour les européens partis tenter leur chance aux Etats-Unis. Le bâtiment d’époque semble tout petit face aux nouveaux buildings qui l’entourent mais finalement il est bien encadré et mis en valeur par les tours.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a plusieurs anciens entrepôts reconvertis qui portent encore les traces du passé colonial hollandais. Le musée de la photo est installé dans l’un d’eux propose des expos qui avaient l’air vraiment bien, malheureusement on n’a pas eu le temps de s’y attarder.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une jolie passerelle amène au quartier de Katendrecht, plutôt résidentiel mais avec aussi quelques cafés et surtout la Fenix Food Factory, une sorte de marché couvert installé dans un ancien entrepôt avec différents stands de nourritures. Nous avons testé leur formule brunch qui est assez marrante: pour 15 euros, vous recevez une planchette en bois et un petit carnet à à présenter aux différents stands qui vous donneront un « échantillon » de leur nourriture et mettrons un tampon dans votre carnet. Ça permet de goûter un peu à tout et on s’est bien amusés à aller à chaque stand un peu comme dans un jeu de piste. Tous les stands proposent des produits locaux et c’était très bon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le port de Rotterdam

Pour terminer notre séjour, on a décidé de faire une visite du port de Rotterdam en bateau. Alors oui c’est un bateau un peu touristique avec des commentaires en plusieurs langues mais c’est, il me semble, le seul moyen de s’approcher vraiment du port et d’en apprendre un peu plus. Le port de Rotterdam est l’un des plus grands au monde et des centaines de containers sont chargés, déchargés et acheminés depuis et vers la mer du nord. C’est vraiment une ville dans la ville. Si vous êtes amateurs d’ambiances un peu industrielles et brutes c’est vraiment une visite à ne pas manquer, on a adoré.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On passe devant des zones de stockage de containers, devant des bateaux-cargo, un centre de réparation pour bateaux, l’ancien bâtiment de mise en quarantaine des voyageurs et on a une superbe vue sur le skyline de Rotterdam avec le pont Erasmus et la presqu’île de Kop Van Zuid. Il y a vraiment une ambiance particulière, on n’imagine pas le quotidien de tous les gens qui travaillent dans ce port et passent une partie de l’année sur ces bateaux de marchandises.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a pris le bateau de la compagnie Spido et avons payé 13,25 euros chacun pour une visite d’environ 1h15.


 Où loger?

Nous avons logé à l’hotel Ibis du centre ville, rien d’exceptionnel mais un prix plutôt correct et très bien situé. Il y avait la possibilité de prendre le petit déjeuner à l’hôtel mais on a préféré le prendre dans des cafés à l’extérieur.

Il y a aussi le King Kong Hostel qui propose des dortoirs mais aussi des chambres doubles qui avait l’air pas mal et bien placé dans Witte de Withstraat mais il était complet lorsqu’on a voulu réserver. Si vous avez un budget un peu plus large l’hôtel Citizen M (un chaîne d’hôtels design qu’on a testée à Londres) est très bien placé aussi et si vous avez carrément un budget extensible vous pouvez tester le NHow Hotel dans la tour « De Rotterdam » ou l’hôtel New York situé dans l’ancien bâtiment de la ligne de croisière Rotterdam-New York.

Publicités

3 réflexions sur “Rotterdam – City guide

  1. tendancezvous dit :

    Excellent article, très complet !! Ce sera clairement ma référence pour notre premier week-end à Rotterdam ! Nous voulions partir pour nouvel an, mais il ne reste déjà plus trop de air bnb à prix corrects.. Du coup ce sera pour Pâques ! Et je sens que nous allons ADORER ! L’architecture a l’air dingue ! Et puis les croquettes mhhh ❤
    J'ai hâte !

    J'aime

    • bleubaleine dit :

      Oui c’est vraiment une ville hors du commun. Il faut peut-être un petit temps d’adaptation au début mais l’architecture est tellement incroyale qu’on est vite pris dedans ! Très bon séjour à Pâques et tant mieux si ce cityguide peut t’être utile!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s