4 jours à Montréal – City guide

Bleu Baleine a déménagé ! Lisez cet article sur bleubaleine.com.

Cet été, pendant notre voyage au Canada, nous avons passés quelques jours à Montréal, chez des amis qui étaient là-bas pour une année. On a logé chez eux, dans le quartier de Parc Extension, je n’ai donc pas d’hôtel à vous recommander. Ils nous ont fait visiter la ville à pied et à vélo et découvrir de chouettes adresses.

Voilà mon city guide de Montréal par quartier!

Le centre-ville

On s’est finalement assez peu promenés au centre-ville de Montréal.

On est tombés sur plusieurs aménagements très ludiques comme ces balançoires qui font de la musique quand on se balance. C’était très marrant à faire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a aussi testé quelques adresses très chouettes:

L’anticafé est un café sur plusieurs étages où on paye 3 dollars l’heure mais pas ses consommations. Il y a à boire et à manger, du salé, du sucré, pas de la haute gastronomie mais parfait pour faire une pause et combler un petit creux. On se sert soi-même et…on fait aussi sa vaisselle.

Il y a plusieurs salles: une salle silencieuse pour se concentrer et travailler, une salle qui donne sur la rue, salle TV, salle de jeux, bref chacun peut y trouver son compte. La déco était très cosy avec des canapés super moelleux, on s’est sentis comme à la maison! J’ai trouvé le concept très intéressant surtout pour les étudiants qui cherchent un endroit pour faire une pause ou travailler hors de chez eux et de la bibliothèque sans trop dépenser.

Anticafé, 294 rue Saint-Catherine (un peu difficile à trouver, c’est une petite porte et il faut monter les escaliers).

Nos amis  nous ont emmenés chez Eva B sur le boulevard St-Laurent. Derrière une porte sans prétention, on a découvert une immense friperie sur plusieurs étages avec des vêtements, des chaussures, des sacs, des déguisements de toutes sortes, de tous les style, une vraie caverne d’Ali Baba. Il y a aussi un joli petit café à prix tout doux avec une terrasse. Ma photo prise au téléphone ne rend pas hommage au lieu mais vraiment allez-y ça vaut la peine, et vous trouverez forcément un vêtement délirant à acheter.

canada_montreal_evab

Eva B,2015 blv St-Laurent

On s’est aussi baladés dans le quartier gay, très coloré et animé où cette fois c’était des vélos sur lesquels il fallait pédaler pour faire de la musique. Et puis aussi dans le tout petit Chinatown dans lequel on a mangé des dim-sum absolument délicieux chez Oh Dumplings (1050 Rue Clark).

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un peu en dehors du centre-ville, on est allés visiter le musée de l’environnement, la Biosphère, situé dans une immense sphère sur l’île Ste-Hélène. Assez intéressant avec des expos ludique sur les changements climatiques, la place de la ville dans l’environnements… très chouette pour les amateurs!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le parc Mont-Royal

Le parc Mont-Royal c’est un peu le poumon vert de Montréal qui est, d’une manière générale, une ville très verte. Ce parc immense au milieu de la ville forme un petite colline avec de la forêt et des sentiers. Le parc est tellement immense qu’il y a une route au milieu, un peu comme à Central Park à New York.

La vue depuis le belvédère est très belle, ça vaut la peine de monter jusque là-haut. On voit une bonne partie des buildings du centre de Montréal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et puis on s’est aventurés un peu plus loin, jusque dans le cimetière qui occupe une partie du parc. On s’y ballade presque comme dans un parc, le cimetière est vraiment immense et très vert. Ce n’est pas triste du tout, surtout en été. On y a croisé une marmotte – normal – et on a trouvé un point de vue superbe sur l’autre côté de la ville où on a pris un petit apéro.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Plateau et Mile End

Ancien quartier ouvrier, le Plateau et Mile End sont devenus des quartiers plutôt branchés/hipsters ces dernières décennies. On retrouve quand même le côté cosmopolite de Montréal avec plusieurs adresses typiques de certains pays (bagels, quincaillerie asiatique, etc.). On a adoré y flâner et découvrir de bonnes adresses, des jolies boutiques et des cafés. C’est un endroit très agréable pour se balader, on s’y sent presque dans un village.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Librairie Drawn & Quarterly

J’ai adoré cette librairie qui est aussi une maison d’édition anglophone, spécialisée dans les BD et romans graphiques avec pas mal de titres locaux. C’est par exemple eux qui ont publié Pyongyang de Guy Delisle, la série Paul de Michel Rabagliati ou certains titres de Chester Brown. J’y ai trouvé le génial Nunavik de Michel Hellman, un québécois qui pète un peu un plomb et décide de partir dans la région canadienne reculée et glaciale du Nunavik. Il raconte son voyage et ses rencontres avec un dessin très beau, surtout pour les paysages. Il a aussi écrit Mile End, des chroniques du quartier dans lequel il vit. Bref je vous recommande cette librairie si comme moi vous ne pouvez pas résister devant une jolie BD.

OLYMPUS DIGITAL CAMERADrawn & Quarterly , 211, rue Saint-Bernard

St-Viateur Bagels

Les bagels de cette boutique historique de la rue St-Viateur sont parmi les meilleurs que j’ai mangés. Ils sont faits sur place et on les achète encore tout chauds, sortant du four. On les a mangé avec des « tartinades »  achetées dans un supermarché du coin, c’était un délice! Une adresse à ne pas rater, même nature ils sont bons!

OLYMPUS DIGITAL CAMERASt-Viateur Bagels, 263 rue Saint-Viateur

Café Le Cagibi

Un petit peu par hasard, on est tombé sur ce joli café végétarien qui proposait des petits plats chauds ou froids: grilled-cheese sandwich, croques-monsieur, salades, granola, etc. L’ambiance était très chaleureuse avec du mobilier dépareillé et des plantes un peu partout. Une adresse parfaite pour un petit lunch dans le quartier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERALe Cagibi, 5490 Boulevard St-Laurent

Le port et le canal de Lachine

Pour aller se promener le long du canal Lachine, on a loué un BIXI, le Vélib’ montréalais. C’est très simple, il suffit d’entrer son numéro de carte de crédit et on paye 5 dollars par jour pour la location d’un vélo. Attention par contre: un trajet doit durer maximum 30 minutes sinon vous serez chargés en plus. Mais vous pouvez très bien vous arrêter à une station et reprendre immédiatement un autre vélo. Il y a beaucoup de stations réparties dans la ville et je dois dire qu’au mois de juin c’était le moyen de transport parfait!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a donc traversé le centre-ville de Montréal en vélo pour arriver au port et au bord du Canal de Lachine. Les bords du Canal ont été réaménagés, c’est très agréable de s’y promener et il y a une piste cyclable tout le long, c’est parfait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a aussi un SPA sur l’eau, le Bota Bota. On ne l’a pas testé mais c’est apparemment très spectaculaire d’y aller en hiver quand le fleuve est en partie gelé. Et au loin on aperçoit le complexe architectural brutaliste Habitat 67 composé de plein de blocs modulaires empilés les uns sur les autres et construit dans le cadre de l’Expo Universelle de 1967.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On sent qu’on est dans ce qui était autrefois une zone très industrielle et portuaire.  J’aime beaucoup ce genre d’ambiance un peu industrielle et abandonnée, ces bâtiments qui témoignent d’une activité bouillonnante et qui sont aujourd’hui un peu envahis par la végétation. L’ancien Silo à grain n° 5, à l’abandon et un peu rouillé, domine le canal et donne une ambiance toute particulière aux lieux. On voit encore les rails qui rejoignent le silo. Plusieurs projets de reconversion ont été envisagés mais les volumes sont tellement immenses et le bâtiment en mauvais état qu’aucun ne semble encore avoir abouti.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le silo de la marque locale de farine Five Roses est par contre toujours en activité.Le bâtiment et son enseigne sont assez emblématiques du paysage et j’ai beaucoup aimé ce contraste entre silos abandonnés, bâtiments rouges vifs, et buildings au loin, qu’on retrouve dans ce quartier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Parc Extension et Villeray

Comme je l’ai dit plus haut, pendant notre séjour à Montréal, on a logé chez des amis qui habitaient dans le quartier de Parc Extension, à l’ouest du Plateau. J’ai bien aimé ce quartier plus populaire et cosmopolite et un peu moins bobo, avec tous ses restos et échoppes indiens, vietnamiens, africains. Il y avait une bonne ambiance, toute simple. C’est un quartier très vert avec le grand parc Jary dans lequel on a fait un pic-nic au soleil.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et on s’est baladés dans le quartier. Certains pâtés de maisons sont organisés avec des doubles allées: l’accès principal se fait depuis la rue où circulent les voitures avec de larges trottoirs, et à l’arrière des bâtiments il y a ce qu’on appelle des « ruelles vertes », des contre-allées piétonnes et arborées sur lesquelles donnent les petits jardins. Elles sont plus ou moins bien entretenues, mais certaines ont été réappropriées par les habitants parfois avec des potagers urbains, des bacs à fleurs. J’ai beaucoup aimé découvrir ces petites allées si vertes ou une autre vie quotidienne se déploie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le dernier jour on a fait un petit tour au marché de Jean Talon dans le très chouette quartier de Villeray, tout près de Parc Extension. Il y a plein de cafés et boutiques, c’est un peu le « nouveau Plateau ». Les trottoirs de la rue Castelnau sont peints en bleus, il y a des bacs de potagers urbains dans lesquels on peut se servir, bref c’est un quartier très vivant et investi par ses habitants. On a ramené quelques souvenirs du marché que j’ai trouvé mieux que le marché Atwater, au bout du canal de Lachine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

A côté du marché Jean Talon, l’avenue Shamrock a elle été repeinte en rouge et il y a là aussi du mobilier urbain ludique: des bancs à bascule et un mini carrousel qu’on pousse à la main. Cette vision de l’espace public comme un espace ludique et dans lequel on peut s’attarder m’a beaucoup plu à Montréal et je pense que bien des villes devraient s’en inspirer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà c’est tout pour mon city guide de Montréal! Si vous voulez en voir plus sur notre voyage au Canada, découvrez notre road-trip au Québec.

Publicités

Une réflexion sur “4 jours à Montréal – City guide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s